At the baths in Nablus
Aux bains de Naplouse
Back to English version
Lire en version originale

Tuesdays in Nablus are the women’s day at the Al Shifaa Turkish Baths. Behind the heavy wooden door, no hijab or long dresses. Here, in the big tea room, with its centuries-old arch, women walk around in tank tops and flowery pants. A group of mothers smoke the hookah and chat while their kids wreak havoc. In a corner of the room, a pretty thirty-something enjoys a face massage, lying on a bench covered with red fabric. Others are drawing arabesques with henna on hands and wrists. All of a sudden, music comes blaring from the sound system: zumba! a few girls get up to dance and giggle.

Time to go for a swim. They give us towels, olive oil soap, exfoliating gloves and fabric, we head to the changing rooms (bring a swimsuit with you) and then to the hammam. Al-Shifaa was built in 1624 by the Tuqan family and was restored at the end of the XXth century. Long ago, Nablus was a dynamic and wealthy city and had several baths, all supplied by local water sources. Today, only two remain active. In 2002, Al-Shifaa escaped destruction when Israeli bombs launched from helicopters hit its roof. Thankfully, the roof was repaired since.

In the water room, we lie on the warm paving stone, among the towels. Some women are practically asleep. All around the room, small alcoves hide taps and stone bowls. There used to be a fire, fuelled by olive stones, under the main arch. In the sauna and hammam, a few words are exchanged. “Where do you come from? Are you married? Do you come here often? Do you like Palestine?” For a total experience, try the massage and exfoliation combo. But be warned: the male version is said to be very vigorous. You leave squeaky clean, and completely exhausted. Why not hang around a bit more on the sofas, while drinking tea and eating baklava? Unless you got your energy back and feel like dancing to the zumba music.

Wednesdays to Saturdays, only for men, from 5 pm to midnight. Tuesdays and Sundays are for women, from 8 am to 5 pm. Price at the time of the article: entrance fee: 35 NIS, exfoliation: 15 NIS, ten minute massage: 20 NIS

Le mardi à Naplouse, c'est la journée des femmes aux bains turcs Al-Shifaa. Derrière la lourde porte de bois, pas de hijab ni de jupes longues. Ici, dans le vaste salon de thé, surplombé d'une voûte en pierres séculaire, les femmes déambulent en débardeurs et pantalons fleuris. Un groupe de mères fument le narguilé en papotant tandis que leur marmaille s'excite. Dans un coin, une trentenaire coquette savoure un massage du visage, allongée sur une banquette recouverte de tissus rouges. D'autres dessinent des arabesques au henné sur les mains et les poignets. Tout à coup, la musique explose dans les baffles. De la zumba ! Quelques filles se lèvent et dansent en riant.

Il est temps d'aller barboter. Serviette, savon à l'huile d'olive, gant de crin et carré de tissu sont fournis. Après un passage au vestiaire (prévoir un maillot de bain), on pénètre dans le hammam. Al-Shifaa a été construit en 1624 par la famille Tuqan et restauré à la fin du XXème siècle. Autrefois, Naplouse, ville dynamique et prospère, comptait de nombreux bains, alimentés par les sources locales. Dans la vieille ville, il en reste deux en activité. En 2002, Al-Shifaa a failli disparaître quand le toit de l'établissement a été frappé par des bombes israéliennes lâchées par hélicoptère. Mais par chance, depuis, la toiture a été réparée.

Dans la salle d’eau, on s'allonge sur la dalle chaude centrale au milieu des serviettes. Certaines femmes semblent presque dormir. Tout autour de la pièce, de petites alcôves abritent robinets et vasques en pierre. Jadis, un feu alimenté par des noyaux d’olives, brûlait en continu sous la voûte principale. Dans le sauna et le hammam, on échange quelques mots : « D'où viens-tu ? Tu es mariée ? Tu viens souvent ? Tu aimes la Palestine ? » Pour une expérience totale, opter pour le combo gommage et massage. Attention, il paraît que la version masculine peut être très énergique. On en sort rutilant, un peu lessivé. Pourquoi ne pas traîner encore un peu dans les canapés, avec du thé et un baklava ? A moins que l'énergie soit de retour pour se dandiner sur un air de zumba. 

Du mercredi au samedi, réservé aux hommes de 17h00 à minuit. Le mardi et le dimanche, réservé aux femmes de 8h00 à 17h00. Entrée : 35 NIS, gommage : 15 NIS, massage de 10 minutes : 20 NIS. (Lors de l’écriture de cet article, tels étaient les prix).